Sud-Kivu : pour s’être opposé à l’érection d’une barrière illégale dans le territoire de Fizi, le chef de secteur de Lulenge tabassé par un colonel de l’armée

By
ads


Samuel Mulumba, chef de secteur Lulenge a été sévèrement tabassé ce jeudi 14 mai par le lieutenant-colonel Nicho Néhémie, commandant régiment 2104, basé dans le secteur de Lulenge plus précisément à Kilembwe (territoire de Fizi), alerte la société civile.

Il est reproché à cette autorité locale le fait de s’opposer à l’érection d’une barrière illégale par l’armée pour la perception des taxes dans son entité.

C’est avec amertume que le bureau de coordination de la société civile de la ville de Baraka a appris le comportement irresponsable d’un officier militaire, commandant de tout un régiment de son état, pour avoir tabassé et administré des coups à l’endroit du chef de secteur de Lulenge et ce, devant sa population, pendant qu’il était en séance de sensibilisation de sa population sur la cohabitation pacifique entre les différentes tribus (notamment entre les Babembe et les Babuyu) “, a fait savoir dans un communiqué, Joseph Apolo, Pésident de la société civile du secteur Mutambala.

L’officier militaire qui qualifie “d’indiscipliné” le Chef de secteur  affirme que ce dernier est “l’un de ceux qui dénoncent haut et fort, à travers les médias l’érection des barrières illégales par les militaires” dans cette région.

Contactée, l’armée annonce être saisie et promet de tirer les choses au clair.

” Nous sommes au courant de cette situation et nous promettons à la population  d’y mettre de l’ordre “, a affirmé un  haut gradé de l’armée.

Situé à la limite entre les provinces du Sud-Kivu et celle du Maniema, le secteur de Lulenge est dirigé par le commandant régiment de Salamabila dans la 33è région militaire commandée par le général major Akili Muhindo Charles.

Justin Mwamba, à Bukavu



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News