Sollicité par Ne Mwanda Nsemi: Franck Diongo décline l’offre et l’appelle à soutenir Tshisekedi

By
ads


Par CAS-INFO

C’est une fin de non recevoir réservée par Franck Diongo à la sollicitation du député honoraire Zacharie Badiengela alias Ne Mwanda Nsemi.
Dans une correspondance adressée au président du Mouvement Lumumbiste Progressite(MLP) dont l’authenticité a été vérifiée par CAS-INFO, celui qui s’est autoproclamé « président de la République Fédérale du Congo » avait fait recours à Franck Diongo pour figurer parmi les cinq personnes avec lesquelles il comptait travailler.

Les deux hommes devraient avant tout s’entretenir le dimanche 12 janvier dernier, rendez-vous qui n’a pas eu lieu. Pour Franck Diongo qui a joué aux abonnés absents, le leader de Bundu Dia Mayala souffre de la dépression et doit être pris en charge.

« Il est malade. On a détruit sa maison. Je demande la clémence de toutes les institutions. Qu’on essaie de s’occuper de sa santé », a plaidé Franck Diongo.

Le 04 janvier, M. Badiengela s’est autoproclamé président de la République en déclarant être bénéficiaire d’un coup d’État divin mettant fin à ce qu’il qualifie de « présidence de mascarade de Félix Tshisekedi ».
Mais selon Franck Diongo, il faut dédramatiser les propos tenus par cet ancien député.

« Il ne dit pas qu’il a gagné les élections mais il a été nommé par Dieu. Nous ne sommes pas un pays des droits divins. Nous sommes un pays qui a la constitution comme base légale. Donc, c’est un acte qui n’a rien avoir avec le vrai pouvoir », relative t-il.

Lire aussi: Affaire Ne Mwanda Nsemi: la place du « président autoproclamé » est en « prison ou dans un asile », assure le député Patrick Muyaya

Selon lui, Ne Mwanda Nsemi essaie d’attirer l’attention de l’opinion vers lui. L’arrêter pour atteinte à la sûreté serait un piège car il risque de mourir en prison.

Dans sa déclaration, Ne Mwanda Nsemi avait accusé Félix Tshisekedi d’avoir épousé une rwandaise et demandé à Joseph Kabila de s’exiler pendant trois ans. Arrêté en mars 2017 et jeté en prison, le leader de Bundu Dia Mayala, mouvement politico – religieux s’était évadé de manière spectaculaire le 17 mai 2017 avant de réapparaître l’année dernière aux côtés de Joseph Olenga Nkoy, président du Conseil national de suivi de l’accord de la saint Sylvestre.



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News