RDC : une autre attaque armée fait 9 morts à Djugu

By
ads


Neuf personnes ont été tuées la nuit de ce mercredi au jeudi 12 décembre par des milicien au village Mutanga, au bord du lac Albert, dans le territoire de Djugu (Ituri).

La société civile de la localité de Tshomia qui a donné la nouvelle affirme que les assaillants ont opéré au moyen des armes blanches et à feu.

« Ces inciviques sont venus vers 2h du matin munis d’armes en feu et blanches. Ils ont tué 9 civiles dont 5 hommes, 3 femmes et une fille. Ils ont également capturé un commerçant. », a précisé Ivona Karmandu, président de la société civile de Tshomia.

Les victimes ont été inhumés ce jeudi. L’intervention militaire est arrivée sur le lieu de l’incident en retard.

L’armée confirme et condamne cette nouvelle attaque qui intervient après une bonne période d’accalmie dans le territoire de Djugu.

« Nous condamnons d’abord cette énième attaque d’une manière lâche où l’on tue la population dans des coins très reculés alors que nous étions déjà en renfort mais les conditions ne nous ont pas permis d’arriver à temps pour donner secours à la paisible population. Néanmoins, nous condamnons cela. Nous demandons à la population de ne pas céder aux manipulations, soi-disant, cessez-le-feu.  Jusque-là, il n’y a pas de cessez-le-feu dans le territoire de Djugu. Nous appelons la population à être vigilante. Nous demandons à la population de collaborer avec l’armée pour nous permettre d’agir en toute facilité afin de stopper toutes formes des violences. L’ennemi a changé ses modes opératoires. Nous avons déjà dépêché des unités rapides pour chercher à faire régner le calme », a dit à ACTUALITE.CD le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole militaire en Ituri.

Les violences armées, déclenchées depuis deux ans, ont causé plus de 300 000 déplacés internes. Plusieurs centaines de personnes ont été tuées et des villages entiers incendiés. En novembre dernier, le HCR a procédé à l’ouverture d’un nouveau site des déplacés à Bunia afin de permettre de désengorger les anciens sites notamment celui de l’hôpital général de Bunia.

Franck Asante

 



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News