RDC: l’ascension de Gaz Mawete et de Innoss B sur la scène internationale marque pour moi une nouvelle ère pour la musique congolaise

By
ads


ACTUALITE.CD accorde la parole aux acteurs majeurs de la culture en cette fin d’année. Deux questions seulement. Ils nous révèlent ce qu’ils considèrent comme les trois faits ou évènements culturels de l’année 2019 et leurs grands souhaits pour 2020.

Nous avons invité pour vous l’écrivain et avocat Tata N’longi Biatitudes (Hervé Bia).

Hervé Bia

Quels sont les trois faits ou évènements culturels qui vous ont marqué en 2019?

Trois faits culturels m’ont personnellement marqué. Les choix sont subjectifs (c’est naturel) et un tantinet arbitraires : mes deux concerts des mots qui m’ont fait explorer un terrain totalement inédit pour moi et contribuer à amener la littérature vers un public a priori pas nécessairement acquis, une magnifique expérience que je renouvellerai avec plaisir en 2020; les danses de Fayulu, au delà du clin d’oeil humoristique, j’ai apprécié de voir un homme politique aussi libéré et qui assume un de nos traits culturels, c’était rafraîchissant mais aussi paradoxal lorsqu’on sait que la culture est restée le parent pauvre des programmes électoraux ; et enfin l’ascension de Mawete et de Innoss B sur la scène internationale marque pour moi une nouvelle ère pour la musique congolaise, il y aura un avant et un après Yo pe. 

Et vos souhaits pour 2020?

Mes souhaits, une loi-cadre de la culture et une vraie politique culturelle pour corriger l’oubli répété de la culture dans les urgences du nouveau pouvoir et une littérature congolaises qui progressent encore plus, aidée enfin par l’Etat.

Lire aussi: RDC-Culture: l’année 2019 marquée par l’inauguration du bâtiment du musée national et la pose de la première pierre du Centre culturel et artistique de l’Afrique centrale



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News