RDC: L’accident de By pass a fait officiellement 15 morts, le ministre Mbikayi insiste sur le vrai contrôle technique 

By
ads


Steve Mbikayi, ministre des actions humanitaires et solidarité nationale, a insisté ce lundi sur le bon fonctionnement des services de gestion et de régulation de transport. Il a notamment évoqué le contrôle technique qui est censé être réalisé chaque année et prendre en charge tous les véhicules. 

« Nous conseillons aux kinois de vendre le long des artères parce qu’il y a beaucoup d’accidents. Les bourgmestres doivent proposer des endroits appropriés pour le commerce (…). Il faut que les normes soient respectés dans le secteur du transport. 80% d’accidents que nous avons sont liés au transport. Il faut le contrôle technique, le vrai », a t-il déclaré au sortir d’une réunion avec le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba sur ce drame. 

Plus tôt dans la journée, l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) avait demandé « la démission immédiate du Ministre des Transports et Voies de Communication pour négligences coupables dans l’exercice de ses fonctions ».

Pour l’ONG, cet énième accident de circulation, impliquant des gros véhicules, est révélateur de graves manquements dont le Ministère des Transports devrait être tenu responsable. 

« D’ailleurs dans ce cadre, l’ACAJ rendra publiques, dans les tous prochains jours, des informations fiables concernant les documents de sécurité et sûreté délivrés, au mépris de la loi, aux exploitants d’autres modes de transport. Dans le cas d’espèce, il est injustifiable qu’un gouvernement responsable tolère et encourage que les véhicules affectés aux chantiers publics soient illégalement exonérés des pertinentes prescriptions du code de la route. Pire, le Ministère des Transports perçoit sur chaque chauffeur une taxe illégale de Trente-cinq dollars américains (35 USD) pour la délivrance d’un prétendu certificat de capacité. Ces ressources, non retraçables au Trésor public seraient détournées au profit de la haute hiérarchie du Ministère des Transports », explique l’Organisation qui suggère « l’’ouverture d’une enquête au Ministère des Transports et Voies de Communication pour justifier la base légale de la taxe de 35$, et déférer en justice les auteurs des détournements ci-dessus évoqués. »



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News