Opération Kinshasa Bopeto : Augustin Kibassa Maliba s’implique et prêche par l’exemple à Pakadjuma

By
ads


Dans le cadre de la 4ème journée de l’opération Kinshasa Bopeto lancée par l’hôtel de ville de Kinshasa, le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PTNTIC), a pris part ce samedi 25 janvier 2020, aux travaux d’assainissement de la ville précisément à Pakadjuma, une localité de la commune de LIMETE. 

En présence des membres de son cabinet, du bourgmestre de la Commune de Limete, du chef de localité et de plusieurs habitants du coin, Augustin KIBASSA MALIBA a expliqué  pourquoi il a choisi Pakadjuma. 

“Le souci c’est de voir toutes les autorités s’impliquer dans cette opération. Je me suis dit,  il faut aller voir là où il y a les plus démunis. Parce qu’on entend parler de beaucoup de choses par rapport à Pakadjuma. Et nous nous sommes dit, c’est là que nous avons choisi de venir mettre la propreté. Sincèrement, à voir ce qu’il y a à  Pakadjuma, ce qu’on entend, c’est peut être moins que la réalité ici. C’est vraiment dramatique de voir qu’il y a plus de 1500 ménages qui vivent dans la précarité, ils n’ont pas des latrines, ce terrain leur sert des latrines. La conséquence la plus directe ce sont des maladies”, a laissé entendre Augustin KIBASSA MALIBA visiblement accablé par cette situation.

Malgré le fait que ces populations sont logeés dans la concession de l’ONATRA, le ministre des PTNTIC n’exclut pas la possibilité d’envisager les actions urgentes notamment en ce qui concerne la salubrité publique.

“A court terme on va essayer de voir comment mettre la propreté, c’est pour cela que nous sommes là aujourd’hui. Mais il faudrait arriver à trouver des solutions à long terme. C’est un terrain de l’ONATRA, j’ai parlé avec le bourgmestre de LIMETE, qui a fait le plaisir de  m’accueillir ici. Il va pouvoir échanger avec l’ONATRA, afin qu’on puisse voir quelle est la solution qu’on peut trouver. C’est totalement inacceptable que nous puissions laisser nos compatriotes dans cette situation. Le peu qu’on peut faire pour essayer d’améliorer la situation c’est de penser aux latrines.”, a promis Augustin KIBASSA.

Le Patron des PTNTIC qui a participé personnellement à cette opération d’assainissement,  souhaite que Kin Bopeto ne soit pas seulement un slogan. Tout le monde notamment les autorités du pays à tous les niveaux devraient s’impliquer.

“Nous sommes plus que déterminés, parce que nous voulons bien Kin Bopeto, nous ne voulons pas que ça soit seulement un coup de pioche, et puis quand on tourne le dos, c’est la même chose qui reprend. Je pense qu’il faut qu’on arrive à trouver des solutions définitives et nous allons vraiment nous y mettre pour y arriver”, a dit KIBASSA MALIBA qui souhaite aussi que les actions de  conscientisation de la population puissent continuer.

Reza

“Aujourd’hui on va pouvoir échanger, déjà nous avons le privilège d’avoir le chef de localité avec nous, on va continuer à échanger pour voir ce qui peut être fait. Mais je pense que la meilleure conscientisation ce que nos frères et sœurs qui sont ici doivent voir les actes que nous posons pour améliorer leurs conditions et leur dire qu’ils ont le devoir de protéger les acquis. Nous avons tous le souci de prendre en compte les besoins de la population selon la vision du Chef de l’État, le peuple d’abord”, a-t-il conclu.

Il sied de rappeler que dans le cadre de l’opération Kinshasa Bopeto, chaque dernier samedi du mois, le gouverneur de la ville  invite les autorités gouvernementales à participer chacun selon le milieu de son choix  aux travaux d’assainissement de la ville. Augustin KIBASSA a lui porté le choix sur la localité Pakadjuma.

JKM



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News