Nord-Kivu : Des habitants de Nyiragongo et Goma dans la rue pour dénoncer la « hausse du prix d’adhésion à l’électricité »

By
ads


Les populations de Nyiragongo et Goma, dans le Nord-Kivu, ont organisé une marche mercredi, pour exprimer leur mécontentement face au prix de l’énergie augmenté par la Société Congolaise de Fistribution d’Eau et de Courant (SOCODE).

Dans une déclaration commune lue par Éric Bwanapuwa, ces populations accusent cette société d’imposer un coût exorbitant pour bénéficier de son électricité.

En outre, la SOCODE ne veut pas mettre des éclairages publics dans ces contrées en proie à l’insécurité, indiquent-elles dans la déclaration.

« Le mode exécutoire de la mission de distribution du courant électrique dans des ménages par la société SOCODE est purement contestée par la population. Nous dénonçons avec haute voix la hausse du prix de l’énergie par cette société car c’est inacceptable. La SOCODE exagère avec le coût d’adhésion à son énergie mais aussi elle ne veut pas mettre de l’éclairage public, nous populations de villages Buhene, Rukoko et Turunga ainsi que du quartier Majengo et Bujovu, dénonçons cela », a dit Éric Bwanapuwa.

Face à ces allégations, la SOCODE parle des « spéculations », provenant de la « désinformation » sur le prix fixé par cette société de distribution d’eau et de l’électricité.

« Concernant nos prix, il faut différencier le prix d’adhésion au prix de raccordement. Ce n’est pas le double, il y’a là où on est moins cher, on est d’ailleurs légèrement moins cher en ce qui concerne la facture. Il y’a une désinformation, on a des prix qui sont communiqués ça et là alors que ces prix ne sont pas corrects. Il faut que les gens prennent des contacts avec la SOCODE pour savoir le prix réel et vrai », a fait savoir Théogene Rukundo, chef de projet de la société SOCODE.

Par rapport à la question liée à l’installation des éclairages publics dans ces entités, il rappelle que cette société ne dispose pas des fonds ni des moyens financiers importants pour réaliser ce projet.

Cependant, la recherche des investisseurs continue avec le souci de bénéficier les fonds de la Banque mondiale, précise-t-il.

« Si nous obtenons les fonds, nous allons éclairer la partie de la ville de Goma avec éclairage public. Nous espérons avec les fonds de la banque mondiale, le raccordement sera fait », a-t-il indiqué.

L’électricité en ville de Goma est devenu un casse tête. Des actionnaires locaux se sont joints au gouvernement, dans le cadre de sa mission d’éclairer la ville de Goma, à travers des initiatives privées.

Fidèle Kitsa



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News