Lubumbashi : Pour Gédéon Kyungu, les auteurs des récents affrontements sont des « infiltrés manipulés » dans son entourage 

By
ads


Gédéon Kyungu Mutanga, ancien de la milice Bakata Katanga a affirmé ce mardi 29 octobre que son parti politique MIRA, Mouvement des indépendantistes révolutionnaires Africains (jamais agréé), était infiltré par des personnes mal intentionnées qui ont récemment attaqué la ville de Lubumbashi.

Six miliciens étaient tués le 11 octobre dernier au cours des combats avec les forces de sécurité dans les communes Rwashi et Annexe.

« Il s’est agi des montages des ennemis de la paix qui ont envoyé leurs éléments chez moi au MIRA prendre des cartes, des polos et d’autres insignes du parti politique et créer des incidents pour me faire arrêter. Je suis simplement innocent », a déclaré Gédéon Kyungu Mutanga dans une nouvelle interview à ACTUALITE.CD.

Plusieurs observateurs avaient accusé les miliciens Bakata Katanga d’être auteurs de ces attaques. MIRA qui d’ailleurs, avait prévu le même jour des affrontements, un meeting dans la capitale du cuivre, avait clamé l’innocence de son leader dans cette incursion armée.

« J’avais prévu un meeting à la poste le 11 octobre dernier, et ensuite j’avais appris qu’il y avait des infiltrés manipulés par des politiciens pour créer du désordre pour qu’il ait bain de sang », explique-t-il pour justifier le report de sa manifestation qui devait marquer le troisième anniversaire de sa reddition.

Après les affrontements qui avaient fait aussi trois blessés parmi les policiers, Jacques Kyabula Katwe, gouverneur de la province du Haut-Katanga avait institué une commission composée des services de sécurité afin d’établir les responsabilités dans ces incidents. Une délégation mixte armée et police était également arrivée à Lubumbashi. L’issue des enquêtes n’a jamais été dévoilée.

José Mukendi

 

 

 

 

 

 



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News