Lubumbashi : la SNEL installe de compteurs à prépaiement pour une consommation efficiente de l’électricité 

By
ads


La Société nationale d’électricité (SNEL) a entamé le projet d’installation de compteurs à prépaiement pour ses clients de la ville de Lubumbashi. Plus de 100.000 compteurs devront être placés pour couvrir le chef-lieu de la province du Haut-Katanga. L’expérience débutée dans les communes de Katuba et de la Kenya donne satisfaction et à la SNEL et aux consommateurs.

Le poste de Katuba qui utilise plus de 16 MW pour desservir les deux communes de la ville cuprifère, Katuba et la Kenya, a économisé 3 MW depuis l’avènement des compteurs à prépaiement et qui a permis la suppression du phénomène délestage dans ces coins.

« Il y a trop de gaspillage de la consommation électrique par rapport à nos consommateurs. Avant, toutes les lampes étaient allumées parce que c’était du forfaitaire, maintenant nous avons commencé avec le prépaiement. A partir du réseau de Katuba, nous avons installé plus au moins 14 transformateurs qui nous ont permis d’assainir le réseau de Katuba. Nous venons d’installer 13.000 compteurs à prépaiement. Cela nous a aidé à récupérer 3 MW au niveau du poste de Katuba et nous avons supprimé le délestage dans la commune de Katuba ainsi qu’à la commune de la Kenya ainsi que d’autres quartiers périphériques », a annoncé le directeur régional Sud de la SNEL, Fridolin Nkumbu.

Avec ce système, la SNEL recouvre la totalité des factures avant même la consommation. Pour une gestion rationnelle de chaque consommateur, la SNEL a installé un compteur pour chaque maison. 

« A Katuba, d’habitude nous avons 18.000 clients mais vous pouvez vous rendre compte que chaque parcelle contient plusieurs ménages et pour éviter le conflit social nous sommes obligés de mettre à chaque appartement un compteur, donc il nous faut beaucoup de compteurs. Il y a eu un travail pédagogique, il fallait faire plusieurs réunions avec la population pour expliquer le bien fondé du compteur à prépaiement. La nouvelle loi nous impose le prépaiement, la tarification forfaitaire est prohibée. Plusieurs réclament les compteurs pour surveiller à temps réel leur consommation et ça pose moins de soucis avec la SNEL. Pour nous, c’est une bonne expérience puisque le recouvrement est à temps réel mais la consommation aussi baisse »,  a dit Fridolin Nkumbu.

Le compteur à prépaiement est directement installé pour les nouveaux clients et des nouveaux quartiers.

« Il y avait un projet pilote au niveau du quartier Alinac. Nous avons installé plus de 1600 compteurs dans la cité Karavia avec la nouvelle sous-station, ce qui a amené à supprimer aujourd’hui dans plusieurs quartiers le délestage.  Du côté Karavia, il y a déjà un programme avec la direction générale d’installer 13.000 compteurs. Notre politique actuellement c’est là où nous améliorons l’énergie nous devons directement installer les compteurs à prépaiement parce que ça nous permet de supprimer les surcharges de canalisation ainsi que des équipements qui amènent souvent les avaries des transformateurs et des disjoncteurs », a ajouté M. Nkumbu.

Avec l’amélioration de l’injection de l’énergie à partir d’Inga, la ville de Lubumbashi a connu un accroissement sensible au niveau du productif du réseau haute tension. 85% de la ville est alimenté correctement par l’énergie électrique sauf quelques quartiers qui subissent le délestage dû à la saturation mais la nuit toute la ville est reprise, dit la société.

Fonseca Mansianga, de retour de Lubumbashi

 



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News