Likasi : GCM et CNMC lancent Kambove Mining, pour une production de 60.000 tonnes de cuivre par an

By
ads


Produire 60.000 tonnes de cuivre et 6.000 tonnes de cobalt par an, c’est l’objectif assigné à la nouvelle société minière Kambove Mining. 

Le projet a été lancé  mercredi 15 janvier dernier à Likasi, une des villes de la province du Haut-Katanga, au Sud en RDC. 

À en croire Jack Masangu A-Mwanza, directeur de la Direction des participations, l’exécution dudit projet résulte de la volonté de la “GECAMINES de valoriser un certain nombre des gisements relativement épars, certains à ciel ouvert, d’autres en sous-terrain, dans la région de Likasi, sans unité économique et territoriale réelle”. 

La réalisation du projet Kambove Mining a été confiée au groupe China Non Ferrous Metal (CNMC) qui a finalisé les travaux de Deziwa à Kolwezi dans le Lualaba. 

Selon J. Masangu, la société minière chinoise a accepté d’apporter 30% du coût complet des investissements et prêtera le solde de la joint-venture après avoir mobilisé auprès de ses propres bailleurs de fonds, pour atténuer le risque lié au travail du lancement qui comporte plusieurs phases et sites générant des difficultés.

“…À côté du développement de Deziwa, nous les [CNMC, Ndlr] avons sollicités pour qu’ils s’engagent dans la région de Likasi et nous permettent de valoriser ces gisements pour lesquels nous n’avions pas et nous n’aurions pas eu l’argent nécessaire à leur certification, aux études de faisabilité et à leur construction”, a-t-il indiqué lors de la cérémonie du lancement du projet Kambove Mining. 

Il a, par ailleurs,  souligné que la particularité du projet a été de pouvoir intégrer dans une seule et même société, un projet localisé sur plusieurs gisements ; Kambove principal ; Kambove Ouest ; Msesa et Kibinji, et dont le développement opérationnel se ferait progressivement. 

“Ainsi, si les prévisions telles que nous les avons définies dans notre joint-venture sont tenues par CNMC, ce dont je ne doute pas considérant que les travaux qu’ils ont finalisé en avance à Deziwa, Kambove principal sera opérationnel en juin 2021, Kambove Ouest en décembre 2023, Msesa et Kibinji en janvier 2025, pour un total de production estimée à 60.000 par an, chiffre qui sera affiné avec la certification et les études menées sur les différentes mines”, a-t-il le directeur de la Direction des participations. 

Le groupe CNMC (China Non Ferrous Metal) est une très grande société minière chinoise. Une société d’État internationale déjà présente Zambie notamment. Leur expérience dans tous les domaines liés à la production de cuivre et de cobalt notamment, en fait un groupe leader dans le monde de cette activité, a-t-il ajouté. 

Prince Mayiro



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News