“Le nombre de morts à votre actif s’alourdit”: agacé par l’insécurité, Muhindo Nzangi accentue la pression sur Félix Tshisekedi

By
ads


Par Jean Pierre K

Le député Muhindo se dit scandalisé par la recrudescence de l’insécurité dans la province du Nord-Kivu.

L’élu ne s’explique pas non plus le silence du président de la République qui serait resté insensible à la dégradation de la situation sécuritaire dans cette région.

« Dans le cadre du combat noble que nous avons mené ensemble comme opposants, avons dénoncé le silence complice ou coupable et l’inaction de l’ancien chef de l’État à la suite particulièrement des massacres de Beni. Hélas, depuis le mois de juin, plusieurs incursions des rebelles suivies des massacres odieux se sont reproduites. Vous n’avez pas adressé des messages de compassion et vous n’avez posé aucun acte de solidarité envers les victimes », rappelle l’opposant.

Dans un mémo adressé jeudi au président de la République, le coordonnateur provincial de la coalition Lamuka dans la province du Nord-Kivu affirme que le temps passe et le bilan macabre du nombre de morts » à l’actif de Félix Tshisekedi ‘s’alourdit ». Selon lui, pendant que les innocents meurent au Kivu, à Kinshasa, les acteurs politiques semblent plutôt préoccupés à occuper des postes ministériels au prochain gouvernement.

Ce candidat malheureux au gouvernorat du Nord-Kivu demande à Félix Tshisekedi de ne pas se fier aux forces multilatérales de la Minusco, inefficaces selon lui.

Face à la gravité de la situation, l’élu de Butembo suggère le lancement d’une opération d’envergure conjointe entre l’armée congolaise et les troupes ougandaises (UPDF) avec des moyens aériens et physiques conséquents pour dit- il, éloigner dans un premier temps l’ennemi des zones urbaines et semi – urbaines.

>>> À Lire aussi: Insécurité au Nord-Kivu : le député Muhindo Nzangi interpelle Félix Tshisekedi

Cette interpellation intervient au lendemain d’un nouveau carnage à Mbau. Hier, une nouvelle incursion des présumés ADF a été particulièrement meurtrière. Au moins six personnes ont été égorgées et six autres prises en otage.

Mécontents, les jeunes de la région ont manifesté ce jeudi en brûlant des pneus. La route nationale N°4 a été barricadée.

La région de Beni est l’une des zones les plus insécurisées du pays. Hormis les attaques cycliques des groupes armés, Beni est aussi l’un des foyers de l’épidémie à virus Ebola qui a fait plus de 1.800 morts dans l’espace d’une année au Nord-Kivu et en Ituri.



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News