LD Kabila : « Ne jamais trahir le Congo » voudrait appeler les Congolais à défendre l’intégrité du territoire national (Rév André Bokundoa)

By
ads


Le culte en mémoire de l’ancien Président de la République Laurent Désiré Kabila assassiné il y a 19 ans a été célébré ce jeudi 16 janvier à la cathédrale protestante du centenaire à Kinshasa.

A cette occasion, le président national de l’Eglise du christ du Congo (ECC), le Révérend André Bokundoa est revenu sur le caractère nationaliste de KD Kabila et son amour pour le Congo qui se résume au slogan « Ne jamais trahir le Congo ». Ce dernier, a expliqué le pasteur, voulait appeler les Congolais à défendre les frontières de leur pays.

« Par Cette déclaration « Ne jamais trahir le Congo », M’zee a permis aux congolais de retrouver leur dignité identitaire de ne plus se sous-estimer devant d’autres peuples, de ne plus se regarder comme un peuple réduit par la pauvreté. Avec la pensé « prenez-vous en charge » M’zee a réussi à réhabiliter l’identité congolaise et rallumer la flamme de la souveraineté nationale. M’zee a réalisé un éveil de conscience patriotique pour la défense de l’intégrité du territoire national contre le prix à payer, les congolais sont déterminés à ne jamais perdre un seul mètre carré du territoire national ; et nous voyons aujourd’hui le sacrifice de nos forces de défense et de sécurité congolaise de défendre l’intégrité territoriale, car la question de l’intégrité du territoire ne se discute pas, ne se négocie pas », a expliqué le Révérend André Bokundoa.

Cette prédication intervient alors que les rumeurs sur une possible “balkanisation” de la RDC sont sur plusieurs langues à travers le pays.

Plusieurs personnalités politiques particulièrement ceux membres de la famille politique de Joseph Kabila étaient présentes au culte. Il s’agit notamment du Premier ministre Ilunga Ilunkamba, Jaynet Kabila, Théodore Mugalu, Olive Lembe, Ramazani Shadary, Henri Mova, Néhémie Mwilanya, etc.

Il y a deux ans, le pasteur titulaire du centenaire protestant François David Ekofo, s’était exilé après avoir tenu un discours coriace vis-à-vis du régime Kabila au cours d’un culte en mémoire LD Kabila. « L’Etat congolais n’existe pas. Nous devons léguer à nos enfants un pays de droit où tous les hommes sont égaux, tout le monde doit être traité sur un même pied d’égalité par la justice quel que soit son rang. Préservons notre cher pays selon la volonté de M’zee, surtout ne perdons pas même un centimètre de notre pays », avait-il déclaré en présence des plusieurs caciques de l’ancien régime.

Ivan Kasongo

 



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News