La Journée  nationale de l’enseignement marquée par le lancement officiel des concours culturels de génies en herbe

By
ads


Kinshasa, 1er Mai 2021 (ACP). – Le ministre  provincial en charge de l’Education, Charles Mbutamuntu Lwanga, a déclaré, vendredi, que la Journée  nationale  de l’enseignement est marquée par le  lancement  officiel des concours culturels urbains des génies en herbes à  l’école  primaire « Malako », située dans la commune de Kimbanseke.

Selon lui, la journée nationale de l’enseignement, célébrée le 30 avril de chaque année, est une interpellation  pour les enseignants de réfléchir sur la qualité de l’enseignement congolais afin de redorer l’image de ce noble métier.

Il a fait savoir qu’à l’instar de la gratuité de l’enseignement de base, ce concours des génies en herbes organisé par l’Association pour l’éducation culturelle des élèves (APEC) est  parmi les mécanismes mise en place pour  répondre  aux besoins de l’émancipation du système éducatif.

Le ministre Mbutamuntu  a rappelé que cette  compétition s’inscrit  dans un contexte de la gratuité en vue de faire participer tous les élèves de différentes provinces éducationnelles  de la ville de Kinshasa, tel que a souhaité l’autorité urbaine, Gentiny Ngobila Mbaka pour concrétiser la vision du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Antoine Tshisekedi, celle relative à  valoriser l’enseignant congolais et d’accorder la priorité  à  l’enfant congolais, a-t-il dit.

Avant d’évoquer  que ce concours aura  une  approche d’apprentissage  et pédagogique  afin  de pousser les élèves à mieux travailler.

A cet effet, il annoncé l’inscription et la sensibilisation pour le mois de mai  dans toutes les écoles, ajoutant que la compétions proprement dite va commencer au mois de Juin afin de dénicher les meilleures écoles.

Le ministre provincial de l’Education a indiqué les meilleurs élèves vont participer au concours des génies en herbes lors des 9ème Jeux de la Francophonie attendus en 2020 à Kinshasa.

La contribution  de l’APEC dans le système éducatif congolais

Par ailleurs, le coordonnateur de l’Association  pour l’éducation et la culture des élèves (APEC), Francis Bilikoko a indiqué que cette activité  vient de marquer  un départ positif pour sa structure qui regroupe des enseignants dévoués à redorer l’image et la qualité  de l’enseignement.

Il a révélé que l’APEC avait comme mission d’élaborer les ouvrages du niveau primaire et secondaire à  exercices variés, concernant les cours de thématique,  français et culture pour accompagner le cursus des élèves.

« Aujourd’hui,  l’APEC s’est assignée un objectif supplémentaire, celui de stimuler les élèves à  un esprit  de la lecture et de la recherche scientifique, en créant un cadre comme le concours provincial des génies en herbes à  travers la ville de Kinshasa », a-t-il dit.

Pour lui, les responsables de chaque province éducationnelle ont été  instruits de sélectionner 10 meilleures écoles qui seront réparties en cinq (5) poules par province, avant d’émettre le vœu de voir ce concours s’organise  dans l’ensemble du territoire national.

Signalons que différents syndicats des enseignants et prometteurs des écoles  ont organisé à à cette occasion plusieurs rencontres de réflexions en mémoire de cette journée. ACP/



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News