Kongo Central-Assemblée provinciale : Matusila “échappe” à une motion de déchéance

By
ads


Ce vendredi 08 novembre 2019, le président de l’Assemblée provinciale du Kongo Central a échappé à une motion de déchéance initiée contre lui par le député Nimy.

“Aujourd’hui à l’Assemblée provinciale, le Président Matusila a  manqué la procédure de déchéance qui a été lancée contre lui par l’honorable Nimy. Celui-ci a étalé tous les griefs que les députés avaient eu à formuler contre leur président qui depuis plus d’un mois bloque les travaux à l’Assemblée provinciale sans que les séances ne se tiennent et fuit pour éviter cette motion. Aujourd’hui il est venu il a eu la vie sauve par dictature, au lieu d’ouvrir la procédure qui devrait conduire à sa déchéance, il a simplement dit que la motion n’avait pas été bien formulée et qu’il fallait forcément que selon l’article 22 qui pouvait déchoir les membres du bureau que le motionnaire puisse écrire. Il se trouve que la disposition de l’article 22 ne prévoit pas qu’on écrive (…)”, a confié un député provincial du Kongo Central à 7SUR7.CD.

Cependant, “les députés disent qu’ils ne vont pas s’arrêter au bout de chemin”. D’après eux, “de toutes les façons Matusila sait déjà de quoi il est question, puisqu’il veut qu’ils écrivent, il aura sa lettre dans les 48 heures sur son bureau”.
“On va voir s’il va encore user des faux fuyants”, confie la même source.

Il sied de noter que 25 députés sur 41 veulent le départ de Matusila qu’ils accusent de bloquer la machine de l’Assemblée provinciale du Kongo Central qui est à l’arrêt depuis la rentrée parlementaire.

Il est reproché à Pierre-Anatole Matusila Malungeni de refuser de convoquer des plénières pour des raisons que lui-même connaît.

Mais, d’après un député provincial, “il est clair qu’une fois l’Assemblée provinciale réunie en plénière, la question du gouverneur Atou Matubuana va être soulevée.

“Les élus plaident pour sa réhabilitation pure et simple après le rejet de la demande des poursuites judiciaires contre lui et son adjoint. Des élus affirment que le président de l’assemblée provinciale souhaiterait d’abord une réconciliation entre élus avant de fixer une nouvelle plénière. Cette thèse ne passe pas.
Beaucoup d’élus reprochent à Matusila de travailler pour torpiller Atou Matubuana, si pas le clouer définitivement malgré la décision de l’Assemblée provinciale”, a indiqué cet élu. 

JKM



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News