Kinshasa : ACAJ réclame la démission du ministre des transports après le décès d’une dizaine de personnes dans un accident

By
ads


L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) se dit vivement consternée par la mort d’au moins quatorze (14) personnes dimanche 16 décembre dans un accident de circulation à Kinshasa. L’ONG accuse le ministère de transport d’être responsable de ce désastre et demande sa démission.

“Cet énième accident de circulation, impliquant des gros véhicules, est révélateur de graves manquements dont le ministère des Transports devrait être tenu responsable. D’ailleurs dans ce cadre, l’ACAJ rendra publiques, dans les tous prochains jours, des informations fiables concernant les documents de sécurité et sûreté délivrés, au mépris de la loi, aux exploitants d’autres modes de transport. Dans le cas d’espèce, il est injustifiable qu’un gouvernement responsable tolère et encourage que les véhicules affectés aux chantiers publics soient illégalement exonérés des pertinentes prescriptions du code de la route”, a déclaré le président de l’ACAJ, Georges Kapiamba dans un communiqué de presse.

ACAJ recommande la démission “immédiate” du ministre des Transports et Voies de Communication pour “négligences coupables” dans l’exercice de ses fonctions, ayant entraîné mort d’hommes, l’ouverture d’une enquête aux fins d’éclairer l’opinion ainsi que les familles endeuillées sur les causes dudit accident, ainsi que l’ouverture d’une action en justice à l’encontre du chauffeur et de la firme propriétaire du véhicule incriminé, civilement responsable.

Au moins 14 personnes sont mortes et 60 autres blessés dans un accident de circulation sur la route deBy pass, près de l’arrêt appelé Triangle. 

Le chauffeur d’un grand camion transportant du matériel de construction a perdu le contrôle de sonvéhicule et a fini sa course sur d’autres véhicules et des piétons. 

Les blessés ont été acheminés dans les centres hospitaliers plus proches du lieu de l’accident dont lescliniques universitaires de Kinshasa et l’hôpital Monkole. 

Plusieurs incidents de même nature se produisent sur cette avenue considérée comme l’une des plus dangereuses de la ville.

Christine Tshibuyi

 



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News