Insécurité à l’Est : Mboso invite la communauté internationale à prendre conscience et à retirer les groupes armés sur le territoire congolais

By
ads


Par Siméon Isako

Il s’est montré intraitable ce mercredi 07 avril 2021 face à la question de l’insécurité qui prévaut dans quelques provinces de la RDC.
Au cours de la plénière de ce jour , le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso Nkodia, a dans sa communication encouragé les députés nationaux à être derrière le président de la République afin de mettre fin à l’insécurité qui sévit dans l’Est de la République démocratique du Congo.

«tous ceux qui sont impliqués avec les groupes armés étrangers et même locaux qui se livrent à massacrer notre population, qu’ils quittent et qu’ils mettent fin à ça ! Mais il est certain qu’il y a des collègues parmi nous, essentiellement ceux de l’Est qui sont contre et qui se battent avec d’autres collègues pour mettre fin à l’insécurité à l’Est. À ceux-là, je leur demande de poursuivre la mission qu’ils ont commencée, à sensibiliser les élus nationaux pour que tous ensemble et au nom du chef de l’État, qui fait de l’insécurité à l’Est son cheval de bataille, que nous arrivons à mettre fin à cette insécurité, que l’ensemble des députés nationaux que nous sommes nous soyons tous à la disposition de notre gouvernement pour l’encourager à mettre fin à l’insécurité. Que nous soyons derrière notre armée quelles que soient les faiblesses, pour les encourager à mettre fin à l’insécurité », a indiqué Christophe Mboso.

Le président de la chambre basse du parlement Congolais a à l’occasion appelé la communauté internationale à retirer les groupes armés sur le sol congolais.

« Nous pensons chers collègues qu’il est temps que la communauté internationale qui a encouragé l’entrée des ADF, des Interahamwe, des FDLR et de tous les autres groupes armés, prenne aussi conscience. Nous en avons ras-le-bol, qu’il y ait un retrait de ces groupes étrangers sur territoire congolais. Qu’on les amène ailleurs, dans d’autres pays pour qu’ils quittent notre pays», a-t-il déclaré.

Depuis plusieurs mois, le nombre de groupes armés a augmenté à l’Est de la RDC. Les habitants de cette partie du pays qui réclament le renforcement de la présence militaire et l’accomplissement des promesses de Félix Tshisekedi notamment celle d’installer le QG des FARDC à l’Est.



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News