Insécurité à l’Est : “les FDLR s’affaiblissent au jour le jour grâce à la collaboration entre le Rwanda et la RDC”, se réjouit Vincent Karega

By
ads


Par Siméon Isako

L’insécurité à l’Est de la République Démocratique du Congo est depuis plusieurs années au centre du désaccord entre Kigali et Kinshasa.
Les Congolais qui accusent depuis toujours le Rwanda de semer l’inquiétude et la désolation dans cette partie du pays, estiment que le pays de Paul Kagame entretien plusieurs milices à l’Est de la RD Congo.
Réagissant à ce sujet, l’ambassadeur de Rwanda accrédité en RDC, indique que son pays n’est pas à la base l’insécurité vécut à l’Est de la RDC.
Cependant, il se réjouit du fait que les FDLR qui étaient trop actifs dans ce coin de la RDC sont affaiblis chaque jour qui passe.

« Le groupe principal c’est les FDLR mais il y a des petits autres groupes corolaires qui sont à deux ou trois. En gros de toute la menace c’est au tour des FDLR qui aussi s’affaiblissent au jour le jour grâce à la collaboration étroite et les échanges d’informations sécuritaires entre les organes sécuritaires du Rwanda et de la RDC. La bonne collaboration produit déjà beaucoup des résultats en terme de la réduction et anéantissement de la puissance des groupes armés et formations négatives anti-rwanda en opération en territoire congolais« , se réjouit ce diplomate.

Guerre par procuration

« Les FDLR ne sont pas là par procuration, et aucun mouvement Congolais n’est là pour un intérêt quelconque du Rwanda« , lâche Vincent Karega qui déclare que cette rébellion n’opère pas avec la bénédiction du gouvernement Rwandais comme pensent certains Congolais.

« Il y a des groupes rwandophones qui peut-être se sont vu dans différents mouvements que ce soit dans les FDLR ou dans d’autres groupes et dans différentes parties de la RDC et de fois les médias pensent que comme ils parlent le Kinyarwanda ils sont là pour le Rwanda mais généralement ils réclament des choses que le Rwanda ne peut pas donner. C’est des choses liées à des conflits fonciers avec les autres ethnies congolaises donc c’est vraiment des problèmes congolo-congolais qui médiatiquement sont appelés procuration« , précise a-t-il.

Vincent Karega qui fait savoir que « les forces négatives sont combattus politiquement et militairement par les deux pays« , précise que « dans cette région de l’Est, il y a un nombre plus élevé des groupes armés purement Congolais les Maï-Maï, les ADF et autres qui font que même si les FDLR sont maîtrisés il y a toujours d’autres soucis« .

Pour ce diplomate, « Le Rwanda bénéficiera mieux de la proximité avec un Congo paisible et prospère. Nous n’ avons aucune ambition d’ occupation, de balkanisateurs et de pillages mais de patrnariat, commerce et coopération transparents et gagnant-gagnant« .



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News