FMI : La RDC espère 370 millions USD du FMI dès décembre 2019 au titre de la Facilité du crédit rapide

By
ads


Le Fonds monétaire international (FMI) discute avec les autorités congolaises de l’éventualité d’un financement de 370 millions de dollars américains au titre de la Facilité du crédit rapide (FCR).

Selon la nomenclature de cette institution de Bretton woods, la facilité de crédit rapide permet d’apporter rapidement une aide financière concessionnelle assortie d’une conditionnalité limitée aux pays à faible revenu qui se heurtent à un problème immédiat de balance des paiements.

« La FCR a été créée comme guichet du fonds fiduciaire pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (Fonds fiduciaire RPC), dans le cadre d’une réforme plus large visant à assouplir le soutien financier du FMI et à mieux l’adapter aux besoins divers des pays à faible revenu, notamment en période de crise. La FRC unifie l’aide d’urgence concessionnelle du FMI et peut être utilisée de façon souple dans un plus grand nombre de circonstances et met davantage l’accent sur les objectifs du pays en matière de croissance et de réduction de la pauvreté », explique le FMI.

Les échanges entre la RDC et le FMI portent actuellement sur les conditionnalités. 

« Autour du 16 décembre 2019, c’est-à-dire avant même la première évaluation qui est prévue à fin décembre, la RDC pourra bénéficier de la Facilité du crédit rapide qui représentera au moins 25% de notre quotepart, un montant de plus ou moins 370 millions USD, soit un peu plus de 166 millions de DTS. Ce décaissement sera fait en une seule tranche au mois de décembre 2019 », a annoncé Deogratias Mutombo, gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC)

Selon les explications de cette institution de Bretton woods, en règle générale, des décaissements directs au titre de la FCR sont possibles au profit des pays membres qui connaissent un besoin immédiat de financement de leur balance des paiements et pour lesquels un programme économique à part entière soit n’est pas nécessaire (par exemple en raison du caractère provisoire et limité du choc) soit n’est pas réalisable (par exemple à cause d’un manque de moyens ou de facteurs internes de fragilité).

 



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News