Coronavirus : « les personnes âgées et ceux qui ont des maladies préexistantes sont prêts à attraper le virus », selon l’ambassadeur chinois en RDC

By
ads


Au cours d’une conférence de presse ce mardi 4 février à Kinshasa, l’ambassadeur Chinois en RDC, Zhu Jing a apporté plus des précisions sur Coronavirus qui frappe en plein cœur la Chine. Le diplomate a fait savoir que les cas de décès enregistrés à l’empire du milieu concernent plus les personnes âgées de plus de 60 ans.

La maladie a déjà fait 304 sur les 1451 cas confirmés morts et 409 guéris en Chine. L’ambassadeur chinois a expliqué que les personnes déjà malades sont plus exposées au virus. 

« La maladie se transmet plus vite chez les personnes âgées. C’est également dans cette catégorie des gens qu’on trouve les décès. Tous les décès en Chine sont les personnes au-delà de 60 ans et les personnes qui ont les maladies préexistantes. Chez les jeunes les symptômes sont plutôt très légers. Chez les enfants il n’y a quasiment pas des symptômes.  Pour lutter contre la maladie, on n’a pas trouvé un médicament très efficace mais on a déjà trouvé les moyens de traitement qui sont très positifs. Ceux qui sont en bonne santé sont capables de résister contre la maladie mais ceux qui sont déjà malades sont prêts à attraper le virus », a déclaré l’ambassadeur Zhu Jing.

Les coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS ou le SRAS. Le virus identifié en Chine est un nouveau coronavirus. Il a été dénommé 2019-nCoV.

Les symptômes principaux du virus  sont la fièvre et des signes respiratoires de type toux ou essoufflement. Dans les cas plus sévères, le patient peut présenter une détresse respiratoire aiguë, une insuffisance rénale aiguë, voire une défaillance multi-viscérale pouvant entraîner un décès.

Au terme d’une réunion convoquée par le premier ministre Sylvestre Ilunga samedi dernier, le docteur Jean Jacques Muyembe, médecin congolais spécialiste en maladies virales, a confirmé qu’aucun cas n’est jusque-là déclaré en RDC. Mais l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) qu’il dirige se prépare déjà pour que, d’ici le 9 février, il soit capable de diagnostiquer d’éventuels cas de Coronavirus qui pourraient être rapportés au pays.

Le ministre de la santé Eteni Longondo a annoncé, samedi, que des agents des services d’hygiène ont été postés à la frontière pour un diagnostic préliminaire ciblant spécialement les voyageurs en provenance de Chine.

Ivan Kasongo



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News