Coronavirus : le ministère de la santé et l’ambassade de chine en RDC mettent en place un bulletin journalier pour communiquer les données nécessaires

By
ads


L’ambassadeur de Chine en République Démocratique du Congo, Zhu Jing a annoncé ce mardi 4 février, la mise en place, de concert avec le ministère congolais de la santé, d’un système de communication journalière sur Coronavirus. Le diplomate chinois dit également que son pays a transmis à l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) les informations sur la prévention du virus pour servir aux pays non touchés.  

« Pour les pays africains nous pouvons par une coopération entre les Etats, renforcer la capacité de prévention. C’est pourquoi entre l’ambassade et le ministère de la santé nous avons établi un système de communication quotidienne. Nous avons aussi mis à la disposition de l’OMS des informations nécessaires pour que ces dernières ces celles-ci, ces expériences des capacités de contrôle puissent être partagées par les pays africains », a répondu à une question d’ACTUALITE.CD, l’ambassadeur Zhu Jing au cours d’une conférence de presse tenue ce 4 février à Kinshasa.

Pour lui, la fermeture des frontières n’est pas une bonne mesure de prévention contre la maladie.

« Les frontières demeurent toujours franchissables, la fermeture des frontières pourra encourager les entrées illégales et cela ne constitue rien du tout pour la prévention de la maladie, ça complique encore les choses. Voilà pourquoi l’OMS n’est pas favorable à la fermeture des frontières entre les Etats. Il y a plus de 200 pays souverains dans le monde mais seulement moins de 10 ont pris des mesures de surréaction dont les USA, l’Australie et la nouvelle Zélande. D’autres pays ont pris les mesures de renforcement de contrôle et de prévention sur la frontière entre la Chine et la Mongolie mais les autres frontières sont restées ouvertes. . Nous sommes opposés par les mesures de surréactions  qui amènent la panique dans la population, ce n’est pas constructif pour la lutte contre coronavirus », a-t-il ajouté.

La maladie a déjà fait 304 morts sur les 1451 cas confirmés. Il y a et 409 guéris en Chine.

Les coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS ou le SRAS. Le virus identifié en Chine est un nouveau coronavirus. Il a été dénommé 2019-nCoV. Les symptômes principaux sont la fièvre et des signes respiratoires de type toux ou essoufflement. Dans les cas plus sévères, le patient peut présenter une détresse respiratoire aiguë, une insuffisance rénale aiguë, voire une défaillance multi-viscérale pouvant entraîner un décès.

Au terme d’une réunion convoquée par le premier ministre Sylvestre Ilunga ce samedi dernier, le docteur Jean Jacques Muyembe, médecin congolais spécialiste en maladies virales, a confirmé qu’aucun cas n’est jusque-là déclaré en RDC. Mais l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) qu’il dirige se prépare déjà pour que, d’ici le 9 février, il soit capable de diagnostiquer d’éventuels cas de Coronavirus qui pourraient être rapportés au pays.

Le ministre de la santé Eteni Longondo a annoncé, samedi, que des agents des services d’hygiène ont été postés à la frontière pour un diagnostic préliminaire ciblant spécialement les voyageurs en provenance de Chine.

Ivan Kasongo

 



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News