Christophe Mboso conscientise la communauté internationale à la situation dans l’Est de la RDC

By
ads


Kinshasa, 08 avril 2021(ACP).- Le président de l’Assemblée nationale, Mboso N’Kodia Pwanga, a exhorté dans son discours d’ouverture de la séance plénière de mercredi, la communauté internationale à prendre conscience de la situation dramatique dans l’Est de la RDC.

Il l’a en outre, interpellé sur son attitude moins agressive au regard des massacres et tueries qui sont perpétrés souvent dans la partie Est de la RDC.

 «Nous demandons à la communauté internationale de pouvoir retirer les groupes armés qui sévissent dans la partie Est de la République démocratique du Congo. Car, il y a des groupes armés terroristes qui sont dans l’Est du pays depuis 30 ans. Et ces derniers tuent le peuple congolais tout en exploitant nos richesses pour acheter des armes», a-t-il déclaré.

Régissant aux inquiétudes des députés sur la situation sécuritaire dans l’Est du pays, le président Christophe Mboso a indiqué que les atrocités et les massacres dans cette partie du pays nécessitent l’unité de tous les élus, la détermination et l’audace afin d’y mettre fin.

«La question de l’insécurité dans l’Est est une préoccupation nationale. Notre Assemblée nationale a essayé maintes fois de dénoncer les massacres dans cette partie du pays. Ce sont nos collègues et certains compatriotes des provinces de l’Est qui se sont présentés pour dénoncer les faits, pour nous sensibiliser et nous mobiliser en tant que les élus nationaux du peuple que nous sommes, ainsi pour que l’ensemble des institutions de la République puissent mettre fin à l’insécurité dans l’Est. », a-t-il ajouté.

Pour le président de l’Assemblée nationale, « il faudrait que les parlementaires soient unis autour du Chef de l’État pour mettre fin aux tueries de l’Est ».

Il faut noter que le président Mboso a laissé la poursuite de la plénière à la direction du premier vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund, pour examiner en vue de l’adoption du rapport de la commission mixte et vote de la proposition de loi relative à la protection des peuples autochtones pygmées ainsi que l’institution de la commission spéciale sur la situation de l’insécurité dans l’Est du pays.

Création d’une commission spéciale pour une mission sécuritaire dans sept provinces

Une commission spéciale a été créé à l’Assemblée nationale au cours de la plénière de mercredi, qui vont travailler sur la situation sécuritaire dans l’Est du pays. En plus des provinces de l’Ituri, Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema et Haut-Katanga, la plénière a ajouté le Haut-Uele, le Haut-Lomami et le Bas-Uele parmi les provinces concernées par l’enquête.

Elle va travailler pendant un mois et sera composée de 15 députés non originaires des provinces sous examen.

La commission aura entre autres tâches, d’identifier les groupes armés terroristes étrangers et locaux et leurs commanditaires , d’inventorier tous les moyens mis à la disposition des services de sécurité et de défense pour mener la lutte contre ses groupes armés étrangers et locaux qui commettent les atrocités et exactions dans l’Est de la RDC, et de dégager les responsabilités de tous les acteurs impliqués. ACP /Kayu/Awa



Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News