A Rome, des bouteilles en plastique contre des tickets de métro

By
ads


Tous les jours, retrouvez le Fil vert, le rendez-vous environnement de Libération. Aujourd’hui, une initiative positive pour la planète.

Dans le métro, à Rome, certains voyageurs arrivent avec quinze à vingt bouteilles en plastique vides sous le bras. Direction : la machine à tickets de métro. Depuis juillet, la capitale italienne a décidé d’offrir une autre motivation aux habitants pour les pousser à recycler. Des machines qui échangent leurs contenants plastiques usagés contre des tickets de transports ont été installées dans plusieurs stations de métro. Une application mobile leur permet d’accumuler les minutes de voyage, un billet de 100 minutes coûtant trente bouteilles. Double effet positif pour la lutte contre les déchets, plus besoin de tickets papier avec ce procédé.

A lire aussiDes repas à emporter dans des emballages consignés

Au 1er octobre, 350 000 bouteilles ont été recyclées par ces machines qui peuvent en digérer 20 000 par jour. Un soulagement pour les habitants de Rome, qui souffre d’un problème récurrent de surplus de déchets. Le programme devrait être étendu à tout le réseau de métro d’ici 2020, d’après l’entreprise de transports locale Atac.

La capitale italienne est la première ville européenne à se lancer dans cette aventure en faveur du zéro déchet. Avant elle, Istanbul et Pékin ont mis en place le même type d’initiative. Dans la ville turque, par exemple, l’idée est plutôt de permettre aux voyageurs de compléter l’argent manquant pour acheter des tickets. Une bouteille de 33 centilitres vaut 2 centimes de livre turque et une d’un demi-litre 3 centimes. Au Canada, Toronto devrait bientôt leur emboîter le pas.


Aude Massiot





Source link

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may also like

Hot News